terau_logo-web-200px-02



territoire.architecture.urbanisme

Les champs


ter.a.u place le territoire au coeur de ses préoccupations car c’est en son sein que s’ancrent tous les projets, quelle que soit leur échelle, leur contexte ou leur type : architecturaux ou urbanistiques, ville ou campagne, rural ou urbain, centre ou périphérie, région ou parcelle, métropole ou village, grand ou petit ensemble...

La ville est devenue « ville-territoire », ce qui implique d’appréhender des échelles de temps et d’espace très vastes et de réfléchir sur de nouveaux outils de conceptualisation et d’action, dans le cadre d’un champ disciplinaire en pleine redéfinition.

Chaque projet est une manière de questionner le vivre ensemble, parce que réfléchir sur l’espace ne peut se faire sans intégrer les êtres vivants qui y habitent et la société qui l’occupe.



Composition


ter.a.u constitue un support qui aide à faire germer des projets, une base fertile dont la composition interne évolue en fonction des situations, et qui est sans cesse en interaction avec des éléments extérieurs lui apportant des compétences spécifiques. Le mélange entre les constituants vise à générer des réactions enrichissantes dans une optique d’hybridation transdisciplinaire, au-delà d’une simple juxtaposition.
Une alchimie créatrice.

L’apport d’une matière suffisamment diversifiée et adaptée au territoire ne peut suffire à garantir le développement du projet : celui-ci doit forcément être approprié par chacun et accompagné par tous pour continuer à fructifier.



Approche


ter.a.u s’inscrit dans les réflexions alternatives aux modes de production traditionnels de la ville et du territoire, dans une optique de réappropriation citoyenne des processus d’urbanisation.

Il s’agit tout à la fois de remettre en cause des logiques trop souvent binaires (propriétaire ou locataire, collectif ou individuel, habitat ou développement économique, règlements ou laisser-faire, production courante ou exceptions commentées, etc.)...

… et de se réapproprier des notions trop souvent dévoyées : développement durable, co-création, contextualisation, etc. De manière collective… parce que faire autrement, c’est d’abord et avant tout faire avec les autres.





Contact : terau@mailoo.org